yonnerep1

YONNE > CHENY 04/10/12 – 11H28
L’association PC Light se lance comme fournisseur internet associatif

illustration-haut-debit-a-la-campagne-internet-en-milieu-rur_847789

Le hameau la Malmaison, sur la commune d’Ormoy devrait être le premier couvert par PC Light.
– SALESSE Florian
Le hameau la Malmaison, sur la commune d’Ormoy devrait être le premier couvert par PC Light. – SALESSE Florian

Créée en 1998 pour initier les particuliers à l’informatique, l’association PC Light, basée à Cheny, se propose de résoudre le problème des zones blanches et du bas débit dans l’Yonne. Elle vient d’acquérir le statut d’opérateur internet associatif.

«À vingt kilomètres d’Auxerre, on est à l’âge de pierre », plaisante Cédric Colson. Et c’est justement à tous ces Icaunais oubliés d’internet que l’association, qu’il préside, propose de venir en aide. PC Light, dont la vocation de départ était d’initier les particuliers à l’informatique, vient d’acquérir le statut de fournisseur internet associatif. Une première dans l’Yonne.

Couvrir les zones blanches
« 43 % des Icaunais ont un accès inférieur à 5 mégas. Nous nous sommes dit qu’il fallait faire quelque chose, poursuit le passionné d’informatique. Les zones blanches n’intéressent pas les opérateurs nationaux car elles ne leur rapportent rien. Nous nous sommes donc fixés comme objectif de couvrir tous ces endroits dans l’Yonne. »

Et c’est auprès de la FFDN (Fédération French Data Network) que les membres de PC Light sont allés chercher conseil. Plus ancien fournisseur d’accès internet, l’organisme fédère de nombreux opérateurs associatifs en France. « Nous pensions que ce principe n’existait pas encore, explique Cédric Colson. La Fédération nous a donné les clefs pour nous lancer. »

Aujourd’hui, le projet est bien avancé. PC Light est déclaré à l’Arcep (Autorité de régulation des communications et postes) comme fournisseur d’accès associatif et « il ne manque plus que les autorisations des élus pour implanter les antennes. Elles seront plus petites que celles des grands opérateurs mais nous en mettrons plus. » En janvier prochain, le hameau La Malmaison, sur la commune d’Ormoy, devrait être le premier couvert par PC Light. « Nous avons choisi de fournir de l’internet haut débit par Wifi car la configuration géographique de l’Yonne s’y prête bien », détaille Cédric Colson.
Fort du succès des fournisseurs associatifs partout en France, le petit Poucet icaunais ne cherche pourtant pas à faire concurrence aux gros opérateurs en appliquant des tarifs trop bas. « Nos forfaits iront jusqu’à 30 €, matériel compris : antenne extérieure et box à l’intérieur des maisons. Mais ce qui va vraiment être différent, c’est le service après vente. Les adhérents -et non pas les clients- n’auront pas à attendre de longues minutes pour joindre un conseiller. Finis les centres d’appels, ils auront les membres de l’association face à eux. »

Attirer les entreprises
Une fois le hameau de la Malmaison connecté, viendra le tour de Cheny pour s’étendre petit à petit à toute l’Yonne. Puis aux particuliers devraient s’ajouter les entreprises, selon le souhait de Cédric Colson. « Nous avons rencontré le président du fournisseur associatif Tetaneutral, à Toulouse. Il compte 300 abonnés et environs 100 antennes depuis son lancement en 2011. Il touche les collectivités et les entreprises et commence à installer la fibre optique. À terme nous aimerions en arriver là. »

La preuve qu’une petit association de 10 passionnés d’informatique peut faire de grande choses. « Les gens doivent comprendre que ce n’est pas parce que nous sommes associatif que nous allons faire de l’internet bas de gamme. »

Elsa Mongheal